Nouvelle année

Bonne année !! Je vous souhaite plein de bonnes choses, à vous qui passez par ici et à vos proches, que cette nouvelle année vous amène le bonheur, l’amour, la réussite et surtout la santé ! 

De mon côté, vous avez dû vous apercevoir que je suis très peu active ici ou sur les réseaux sociaux, et pour cause : je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à tout ça depuis la naissance de ma fille Sélène ! Cela risque de durer plusieurs mois, le temps que les choses se mettent en place et qu’en grandissant, elle me laisse à nouveau un peu plus de temps pour reprendre l’écriture. Malgré tout, plusieurs manuscrits sont partis chez des éditeurs et je collabore toujours sur un grand projet avec un ami… donc rien ne s’arrête, au contraire ! 

Je vous dis à bientôt pour de nouvelles publications, et j’espère que vous serez toujours au rendez-vous !

Publicités

Bilan de 2016

Je me suis amusée à compter ce que j’ai écrit cette année : 311 pages (A4), ce qui fait 111 783 mots. Bon, plus ou moins, puisque je n’ai pas épluché tous les fichiers présents sur mon ordinateur. Mais c’est quand même pas mal, hein ? 😉
Je ne l’ai pas fait les années précédentes donc impossible de comparer, mais je pense avoir un peu plus écrit en 2015.
Ceci dit, je ne compte pas les nombreuses corrections et relectures, notamment celles des Somnambules et de La Croisée des Âmes.
Donc, en conclusion, je peux dire que j’ai fait du bon boulot !

Cette année a aussi et surtout été celle des voyages… Là je n’ai pas compté les kilomètres parcourus, mais je suppose que ça ferait une belle somme en regroupant Las Vegas, Los Angeles, Rome, Venise, ainsi que mes escapades à Paris ou en Normandie ! Je vous laisse quelques photos ci-dessous… 

J’espère que 2017 sera aussi riche de voyages (sachant qu’il y en a déjà un programmé en février) et surtout d’écriture (les idées sont là et ne manquent pas)… J’espère aussi que vous serez toujours au rendez-vous !

Merci à tous de me lire ❤

Infos du mois d’octobre

Je vous retrouve en ce début d’automne pour vous annoncer la disponibilité de Talk en format papier. Cette histoire, qui était destinée à une publication numérique uniquement, a reçu un formidable accueil dont je vous remercie encore, vous mes lecteurs. De nombreuses personnes m’ont ensuite demandé une version papier… Voilà qui est désormais chose faite !

Vous pouvez vous procurer Talk directement sur le site de l’imprimeur (Lulu) ou bien en me contactant à cette adresse : ophelie-pemmarty@orange.fr pour obtenir une version dédicacée (et quelques bonus !)

En parallèle, la couverture de L’or de tes mots, qui paraîtra en novembre aux Éditions MxM Bookmark, a été dévoilée ! Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vue, je vous laisse la découvrir :

golden words 

Enfin, mes autres romans et nouvelles sont bien entendu toujours disponibles. Il suffit de parcourir mon site pour avoir toutes les informations… N’hésitez pas non plus à me retrouver sur Facebook ou Twitter pour ne rater aucune nouveauté !

Je vous écris aujourd’hui de Paris où je travaille sur un « projet secret » avec un ami. Il y a plusieurs mois que nous avons commencé mais c’est en très bonne voie, et j’ai hâte de pouvoir vous en dire davantage !

À très vite,

Ophélie

Passé présent & présent passé

On me dit que je vis dans le passé.
Parfois, je le sais, je n’existe qu’à travers des souvenirs et des émotions ou des sensations qui s’y rattachent. Un parfum dans l’air, comme un autre soir de printemps… Une ambiance, feutrée, intense, douce, électrique ; chacune me ramène en d’autres instants… Un air entêtant, une chanson entendue par bribes lors d’un concert ou en attendant quelqu’un… Un goût dans la bouche, sucre ou sel d’une gourmandise dégustée un certain jour qu’on ne voudrait pas oublier… Une photographie figée sur quelques secondes précieuses, un sourire aujourd’hui fané, un merveilleux moment si vite échappé… Tant de détails infimes mais criants de vérité, qui nous rappellent toujours le passé… tant de détails qui nous empêchent d’oublier.
Mais parfois, ne vaudrait-il pas mieux oublier ? Au moins, on n’aurait plus peur de regarder devant soi pour avancer, en laissant le reste derrière. Au moins, on ne serait pas constamment pressés par des courants contraires, les pieds dans le présent, la tête dans le passé et le cœur en pointillés… Au moins, on ne pourrait jamais se lasser de rien, tout serait beau et inédit, une perpétuelle découverte.
On dit qu’il faut vivre l’instant présent, le savourer parce qu’il pourrait être le dernier. Pourtant, l’instant présent s’échappe aussi vite qu’un courant d’air et, le temps d’une respiration, il fait déjà partie du passé. Alors on se retrouve à se remémorer un instant présent déjà révolu, et ce souvenir nous hante même si on ne s’en rend pas toujours compte, parce qu’il reste au fond de nous et qu’il empêche momentanément d’autres de prendre sa place…
Ce qui est certain, c’est que le passé nous rassure : bons ou mauvais souvenirs, on sait qu’ils sont déjà derrière nous, qu’on est heureux d’avoir vécu certains et qu’on n’a plus à craindre d’autres… Ils nous construisent, nous guident, nous font sourire, pleurer, nous empêchent de refaire les mêmes erreurs ou de repartir dans les mêmes directions…
Mais en comparaison, le présent et l’avenir n’en sont que plus obscurs, téméraires, incertains… Qui sait ce qui pourrait se passer juste là, ou bien dans quelques heures, quelques jours ? Le passé a cela de réconfortant qu’on ne peut pas le réécrire, tandis que pour le présent et l’avenir, tout reste encore à faire : des dizaines, des centaines, voire même des milliers de pages à remplir de sentiments, d’expériences, d’émotions, de sourires, de larmes, de douleurs, de battements de cœur…
C’est souvent plus réconfortant de s’enfermer dans un cocon de souvenirs… Jusqu’à ce que vienne ce moment où les couleurs d’un été semblent moins vives que celles du passé, comme si le quotidien les recouvrait d’un voile gris. Il arrive ce moment où tout semblait plus beau, plus grand, plus fort, avant ; juste parce qu’on a oublié de revenir à la réalité, parce qu’on a oublié d’oublier…
Pourtant, je n’ai pas envie d’oublier mes souvenirs, je fais même tout ce qui est possible pour en garder des preuves, des objets, des petits rien qui deviennent beaucoup, témoignages d’instants précieux déjà si lointains… Mais pendant que je fais tout pour me rappeler, le temps continue de filer, et je le perds en essayant de le rattraper…
J’essaie tous les jours de profiter de l’instant présent, et je finis toujours par le ranger aux côtés des moments passés. J’ai déjà tenté d’envisager l’avenir, mais rien ne s’est jamais passé comme je l’avais imaginé. Alors je me raccroche désespérément à tous ces morceaux de vie conservés dans ma mémoire, pour embellir mon présent et avoir moins peur de l’avenir…
Je sais qu’un jour, ils seront trop nombreux pour que je puisse tous me les rappeler et qu’il faudra que j’en oublie ; j’espère ne pas avoir à les choisir, je préfère qu’ils s’effacent d’eux-mêmes sans prévenir. Puis viendra un autre jour, quand j’aurai épuisé tous les instants présents et que j’aurai déjà vécu l’avenir, je deviendrai une fille du passé et j’espère qu’il restera de moi, assez de souvenirs pour qu’on ne m’oublie pas trop vite…

Marcheuse solitaire

© OPHÉLIE PEMMARTY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

Du changement

Une nouvelle année est arrivée et avec elle, beaucoup de changements… Le plus significatif étant la fermeture des Éditions Valentina. À ce jour donc, mes romans ne sont plus disponibles, mais ce n’est que temporaire.

La vie est un grand livre qu’on écrit chaque jour, ce n’est donc qu’une page qui se tourne ! Je vous tiendrai au courant de l’avenir de mes romans, dès que j’aurai des informations plus concrètes à vous donner (ces choses-là prennent malheureusement un peu de temps !)

En attendant, j’ai effectué quelques petites mises à jour sur le site, notamment du côté ma présentation : Un Peu De Moi. Les textes et poèmes que je partage ici n’ont pas bougé, vous pouvez les retrouver dans le Coin Lecture ; et le recueil Mots Brisés est, quant à lui, toujours disponible.

Je reviens avec des nouvelles dès que possible et j’’espère que vous, lecteurs, serez toujours au rendez-vous sur la suite de mon chemin !