Bilan de 2016

Je me suis amusée à compter ce que j’ai écrit cette année : 311 pages (A4), ce qui fait 111 783 mots. Bon, plus ou moins, puisque je n’ai pas épluché tous les fichiers présents sur mon ordinateur. Mais c’est quand même pas mal, hein ? 😉
Je ne l’ai pas fait les années précédentes donc impossible de comparer, mais je pense avoir un peu plus écrit en 2015.
Ceci dit, je ne compte pas les nombreuses corrections et relectures, notamment celles des Somnambules et de La Croisée des Âmes.
Donc, en conclusion, je peux dire que j’ai fait du bon boulot !

Cette année a aussi et surtout été celle des voyages… Là je n’ai pas compté les kilomètres parcourus, mais je suppose que ça ferait une belle somme en regroupant Las Vegas, Los Angeles, Rome, Venise, ainsi que mes escapades à Paris ou en Normandie ! Je vous laisse quelques photos ci-dessous… 

J’espère que 2017 sera aussi riche de voyages (sachant qu’il y en a déjà un programmé en février) et surtout d’écriture (les idées sont là et ne manquent pas)… J’espère aussi que vous serez toujours au rendez-vous !

Merci à tous de me lire ❤

Merci

Je me rends compte aujourd’hui que ça fait plus de dix ans que j’écris… Dix ans que les mots font partie de ma vie, que je m’efforce de les suivre, de les assembler, et d’en jouer pour m’évader, pour rêver, et pour permettre à d’autres personnes de le faire.
Quand j’ai commencé, c’était en cachette, parce que je n’imaginais pas que je pourrais aller plus loin que ce début d’histoire que j’avais imaginé pour oublier des moments difficiles (Ismène). Je ne pensais pas que l’écriture deviendrait une partie si importante de ma vie… voire ma vie.
Les années ont passé, avec leur flot d’événements, de joies et de douleurs qui ont construit des histoires, des poèmes ; tous ces textes que je partage avec vous. Je peux quand même dire que je suis fière du chemin parcouru.
Je ne serai peut-être jamais de ces auteurs dont on entend fréquemment le nom et qui peuvent vivre de leurs histoires, je serai peut-être toujours une sorte d’anonyme qui écrit parce que c’est son seul moyen de réellement s’exprimer et se livrer… Peu importe. Je ne cesserai jamais d’écrire.
A vous qui me lisez aujourd’hui, je vous dis merci. Quel que soit votre nombre, si un jour vous avez lu un de mes romans, un de mes poèmes, alors vous avez permis à mes mots d’exister ailleurs que dans mon coeur, ailleurs que dans ma tête. Je ne souhaite rien de plus.
J’ai beaucoup de projets en attente, à des stades plus ou moins avancés. Des histoires couchées sur le papier, d’autres en cours d’écriture, d’autres qui attendent quelque part dans un coin de ma tête, d’autres qui sont parties en quête d’éditeur… Je n’en parle pas beaucoup mais je vous assure que je n’arrête pas de travailler.
Encore un peu de patience… et on va espérer que 2016 apporte de bonnes nouvelles !
Merci de me suivre, merci de me lire.